Un laboratoire de vie

« Les activités offertes dans le cadre de ce service sont pour les élèves autant d’occasions de donner du sens à leur vie et de persévérer. Entre autres, ce service aide les élèves à développer un sentiment d’appartenance et favorise l’établissement d’un climat sain et harmonieux. Dans certains milieux, il est devenu un élément indispensable à la qualité de vie de l’école. »
Michelle Courchesne,
Ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport
Lettre aux commissions scolaires, février 2010

Laboratoire de vie, le Sasec se veut un lieu d’élaboration de sens et de solidarité permettant aux élèves, par l’expérience pratique et la réflexion, de faire des pas dans le développement de leur vie spirituelle et leur engagement dans la société.

La vie spirituelle amène les élèves à réfléchir, à se questionner et à découvrir le sens de ce qu’ils vivent.

L’engagement communautaire amène les élèves à s’engager dans des projets individuels et collectifs qui améliorent leur milieu et la société.

En fonction de leur âge et de leur cheminement, il leur est proposé de construire des liens entre vie spirituelle et engagement communautaire, en vue d’une plus grande cohérence personnelle et sociale.

Conformément aux orientations du Ministère de l’Éducation, le Sasec est « offert sans égard à l’appartenance religieuse et ne relève pas d’une confession particulière. Il est vu comme un service au carrefour des courants et des influences qui marquent la vie des jeunes et met à contribution tout ce qui, à l’école ou dans le milieu, dans le respect des libertés, peut favoriser leur croissance humaine et spirituelle. (…) Les activités du service peuvent être à caractère humanitaire, spirituel, confessionnel ou interconfessionnel, axées notamment :
• sur la quête de sens des jeunes
• sur le développement de la conscience sociale
• sur l’humanisation du milieu
• sur l’engagement communautaire
• sur les besoins des élèves en fonction de leur appartenance religieuse propre »
Pour approfondir sa vie intérieure et changer le monde, MELS 2005

Ce service éducatif complémentaire, destiné à tous les élèves, quelles que soient leurs croyances et leurs convictions, est enraciné dans la mission de l’école, principalement celle de socialiser, et contribue, avec toute l’école, à faciliter le cheminement spirituel de l’élève. Il est également arrimé au Programme de formation de l’école québécoise en soutenant le développement des compétences disciplinaires et transversales en lien avec le projet éducatif de l’école et impliquant l’établissement de liens d’information et de concertation avec l’ensemble du personnel et les partenaires de l’école. Parallèlement, le cours éthique et culture religieuse (ECR), dispensé par les enseignants, amène les jeunes à connaître les diverses traditions religieuses et à réfléchir au sens de la vie dans un contexte académique plutôt que par l’expérimentation, comme le propose le Sasec.